Définition de la MOYENNE MONTAGNE

Publié le par Le Blog des PIEDS ROUGES


"Il n'existe pas de limite d'altitude permettant de définir la zone de montagne. La notion de montagne est fonction de 4 critères essentiels : l'environnement, la pente, l'altitude et la météorologie.

La haute montagne peut se caractériser par la présence de roches, glaciers, de zones habituellement enneigées l'été ainsi que d'importants dénivelés. Du fait de l'altitude, les conditions climatiques peuvent y être particulièrement difficiles, donc dangereuses. La permanence des dangers nécessite une grande vigilance de la part de l'encadrement. La fréquentation de ces zones peut nécessiter à tout moment l'utilisation des matériels et des techniques de l'alpinisme.

La moyenne montagne peut se caractériser :
- par la présence de l'homme dans un espace rural montagnard accessible par des sentiers ;
- en limite supérieure, par des zones pastorales.
- Sa fréquentation ne nécessite pas l'utilisation des matériels ou des techniques de l'alpinisme mais requiert des précautions tenant compte des dangers inhérents à la montagne."

Extrait de "Organisation/réglementation des Activités Physiques et Sportives dans les centres de vacances et de loisirs - Arrêté du 8 décembre 1995, Annexe Montagne (modifié par l'arrêté du 19.02.1997)- Ministère de la Jeunesse et des Sports".

Eric

Publié dans RANDO POUR LES NULS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rémi 17/06/2015 19:14

bon nombre d'informations erronées dans cet article... c'est dommage.

louisdominic 10/10/2009 01:11


C'est un peu hors sujet mais quand même. Pour revenir sur ce qu'a écrit Eric : "…Ce blog est destiné à des débutants…" Tout d'abord c'est génial de l'avoir fait afin de partager des expériences
avec celles et ceux qui désireraient s'adonner à la pratique de la randonnée.

Alors haute ou moyenne montagne ce n'est pas le problème mais, et justement à destination des débutants, ne faite pas l'erreur que nombre d'entre nous ont trop souvent commise et moi le premier. Au
départ, si on n'a pas d'expérience je pense qu'il faut éviter de s'attaquer à du raide même si la haute montagne, c'est magique.
Il faut commencer par apprendre à gérer les contraintes de la randonnée comme par exemple la nourriture ou simplement l'utilisation d'un réchaud "de randonnée" Ce n'est pas du camping. Monter sa
tente ou son abri dans le bon sens en fonction du vent ou des intempéries. En fait tout ce qui touche au bivouac. Toutes ces petites choses prennent une grande importance dés lors que c'est en
haute montagne. Mais on peut s'y entraîner en plaine en se mettant au plus près des conditions d'altitude. Sans pour autant faire des randonnées au rabais. Après la "moyenne montagne" ça ne pose
plus trop de problèmes particuliers si ce n'est de prendre en compte la saison.
Et puis, quand on a assimilé tout cela, la haute montagne peut être envisagée. Quoi de plus sympa qu'un bivouac à plus de 2500m en popotant un truc alors qu'une mer de nuages s'avance et que l'on
sait que le "frichti" sera dégusté au dessus ? Bien sûr que c'est génial, le paysage est généralement splendide, la nuit va vite tomber et le silence est total. Mais encore faut-il être un minimum
entraîné à ce genre de conditions.

Alors bien sûr on peut donner des conseils. Mais ils seront toujours personnels et forcément subjectifs. Il n'y a pas "la randonnée" mais plein de façons de l'appréhender. Entre certaines ou
certains qui pensent avant tout au coté sportif et d'autres qui y voient plus un aspect tranquille, ceux pour qui c'est plutôt l'hiver et les autres l'été, tout le monde a sa place dans le petit
monde de la randonnée. Simplement, je le pense sincèrement, il ne faut pas brûler les étapes. S'entraîner, tester et retester son matériel, préparer à fond sa randonnée même pour deux ou trois
jours et c'est l'assurance d'arriver au bout du chemin.

Alors après entre la haute ou la moyenne montagne…


louisdominic 03/08/2009 05:09

Bien sûr qu'il n'y a pas de belles montagnes et d'autres aux rabais et l'altitude n'a rien à y voire. Ce n'est qu'un problème de termes employés. Et puis qu'elle serait la limite à partir de laquelle on passe de la moyenne montagne à la haute ? On peut très bien connaître des conditions plutôt difficiles à moins de 2000m alors que en même temps ce serait radieux à 3000 ou plus.
Néanmoins le débat n'est pas le même entre le Mont Finiel en Cévennes et le Taillon dans les Pyrénées même en été. Si c'est très loin d'être ce qu'il y a de plus dur la différence est de taille (presque 1500m) et si tout un chacun peut aller se promener sur les sommets Cévenoles ceux des Pyrénées demandent tout de même un engagement différent ne serait-ce que pour la sécurité. C'est ce qui différencie la moyenne de la haute montagne mais ce ne sont que des appellations. J'ai pris volontairement deux exemples que je connais mais les Cévennes sont tout aussi jolies et propices à la randonnée que les Pyrénées et quant à l'expression de "moyennes montagnes" cela ne les dénature en rien.
Peu importe le terme générique. Pour avoir fait pas mal de randonnées depuis plus de vingt ans en hautes montagnes, en moyenne ou dans ce que qualifie de plaines je peux assurer que jamais je n'ai eu l'impression de trucs au rabais dans la Creuse, dans le Morvan ou en Normandie et pourtant ce ne sont pas des montagnes. Trois semaines à traverser les forêts normandes sont tout aussi agréables qu'un sommet pyrénéen et cela malgré la différence d"altitude. Alors ensuite la dénomination...
Et puis ce n'est tout de même pas la même chose que de se promener dans le Massif Central en été et au même moment de s'enfoncer jusqu'aux genoux dans la neige en Haute Savoie. C'est peut-être pour cela qu'il existe différentes façons de nommer la Montagne. Après tout les Bretons utilisent bien le mot montagne lorsqu'ils parlent des monts d'Arré qui s'ils culminent aux alentours de 400m n'en sont pas moins merveilleux et un endroit ou il fait bon randonner.
Il est vrai que l'on peut trouver un peu péjoratif le terme de "moyenne" montagne comme si c'était synonyme de moins bien. Ça me rappelle une anecdote d'il y a environ un an. Un de mes amis qui est allé marcher sur presque tous les continents me dit : "j'ai deux semaines de libres, j'ai envie de partir faire une rando en France mais je ne sais pas trop ou aller" Je lui ai suggéré presque par automatisme les Cévennes et il m'a rétorqué : "non mais je parle de randonnée" Incontestablement ça n'était pas assez haut pour lui et ça prenait un aspect "bas de gamme" et trop facile. Quelque soit l'endroit où l'on va et peu importe la façon de le nommer l'important n'est pas le but à atteindre mais le chemin qui y conduit.

Louis

PONS Alain 30/06/2009 17:45

Bonjour,

j'ai un toc :

il n'existe aucune définition officielle de "Moyenne Montagne". Je hurle face à cette dénomination à la fois dévalorisante pour certains massifs et péjorative.
Ce qui est moyen est au milieu, pas vraiment mauvais, pas vraiment bien...
En notion de paysage, on distingue les étages : collinéen, montagnard, subalpin, alpin et nival, dont les altitudes varient selon les latitudes.
Or la Montagne n'existerait pas dans le Jura, ni dans les Vosges, ni dans le Massif Central...?

Et si on parlait plutôt de Montagne humanisée pour cette tranche de 800 à 1400/2000m ?

Le public, lorsqu'il entend parler des températures en moyenne montagne, ne comprendrait-il pas aussi bien si on lui parlait tout simplement de Montagne ?
D'autant que bien souvent les journalistes mentionnent les températures aux points culminants !

Stop à ce qualificatif désuet et inadapté !

N.B. : c'est en cherchant la définition, par curiosité occasionnelle, que je suis tombé sur ce blog, je ne m'en prends aucunement à Eric, qui rapporte une explication pertinente à cette "foutue""moyenne" Montagne, mais qui n'a rien d'officielle !

Pour exemple le Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne, qui a depuis longtemps tronqué ce qualificatif instauré (et qui perdure z'hélas officiellement) à la création de ce Brevet d'État...

Le débat est peut-être lancé,

avec mes meilleures salutations montagnardes et artistiques,

Alain

Le Blog des PIEDS ROUGES 30/06/2009 21:44


Bonjour,

Tu as raison de réagir, d'autant plus que tes remarques sont justes ! 

Ce blog est destiné à des débutants, les termes employés sont ceux que l'on trouve le plus souvent : moyenne montagne et haute montagne. Par contre il me semble que les deux définitions ne sont pas
réductrices, bien au contraire. Mais merci de faire exister ce point de vue qui sort un peu des sentiers battus et sur lesquels on est trop vite amené sans réfléchir...

Eric

PS : nous ne refuserons jamais un point de vue, même très critique à partir du moment où il est formulé avec respect et courtoisie. Alors n'hésite pas à réagir pour d'autres thèmes, ce sera un
plaisir...