Premiers pas... chaussures et indispensables !

Publié le par Le Blog des PIEDS ROUGES

A toi qui n'as jamais réellement fait de la randonnée

Parce que nous avons été de longs débutants farfelus, et surtout parce que nous tenons à notre esprit amateur, nous savons bien de quoi nous parlons. En effet, nous avons connu LA première rando (the first quoi!) avec le matériel inadapté et les galères bêtes que nous n'avions pas envisagées. Alors, ça fait plaisir d'imaginer que peut-être l'un de vous lira ces lignes et évitera les pièges que nous avons testé pour vous. D'ailleurs nous continuons à tester (mais d'autres choses chaque fois...).


Oui, car nous avons subi, je crois, les trucs les pires que des randonneurs débutants puissent connaître. Ce n'est pas de la frime, c'est une vision très réaliste de notre volontaire niaiserie (Michel dirait "connerie"). Je pense que nous ne serons jamais de vrais randonneurs; ceux de nos "représentations" : avec du matériel High Tech (haute technologie, si en plus d'être nul en randonnée t'es nul en Anglais), des vêtements propres qui sentent l'assouplissant, des vrais sportifs, des gars qui font cela toute l'année, beaux gosses, intelligents, sympas... Nous ne pourrons jamais nous investir au CAF (pas la Caisse d'Allocation Familiale, le CLUB Alpin Français, m'enfin... !), nous ne sommes pas assez sérieux. Par contre, ils font des sorties régulières et très belles !

Les seules fois que tu marches, c'est pour aller jusqu'à ta voiture, ou au pire pour prendre le métro. Tu as des chaussures de ville, peut-être une paire de baskets, des pantoufles et claquettes pour la plage. Mais voilà, ton rêve est de vivre l'aventure en montagne; d'enfin aérer ton corps et de remplir tes narines de l'odeur des crottes de biquettes. Alors dans ce cas, lis bien cet article, il t'est dédié !


1- Tu dois être REALISTE et te PREPARER progressivement.

Simplement, ne pars pas pour traverser la Fance avec une carte nationale, même IGN... Vous trouvez ce conseil évident ? Et bien j'ai la preuve que non... Un jeune homme est venu sur notre ancien forum pour présenter CE projet. Il était totalement débutant, avec UNE carte et envisageait de faire cela... par la route !

 Il est préférable de commencer à marcher à la campagne pour aller ensuite vers la montagne. Une balade de deux heures la première fois, puis une demi-journée et la journée entière ensuite... A chacun de voir comment son corps réagit, il n'y a pas de programme universel ou magique. Autant marcher hors des routes, cela évite les voitures, c'est plus agréable et meilleur pour les pieds et genoux. Bon, on n'aborde pas de suite l'orientation topographique, alors on te fait confiance pour ne pas aller te perdre n'importe où. En attendant l'article "orientation pour les supers débutants neuneux", pense à regarder où tu vas en prenant des repères pour le retour (si possible par le même chemin, on ne sait jamais !!!). Etre plusieurs c'est rassurant. Le jour où un pépin arrive on s'en rend compte, tu peux me croire ! Alors, sauf si tu es aussi misanthrope que moi parfois, pars avec d'autres gens.

En tout cas, pour randonner en moyenne montagne et en haute montagne ,le plus important est de marcher DOU-CE-MENT. Il s'agit de sécurité et surtout de garder un rythme cardiaque pas trop élevé. Au début d'une randonnée, on se sent pousser des ailes, la tentation est grande de marcher vite, pour voir rapidement le sommet et plus de paysage. Le dénivelé a tôt fait de vous calmer de toute façon... Mais parfois, il est trop tard, le mal est fait. Ton corps a donné tout ce qu'il avait; même le plat et la descente sont vécus comme un calvaire. C'est une question de gestion énergétique finalement : garder des forces pour le pas suivant...


2- Tu dois respecter tes PIEDS

Les chaussures de randonnée sont extrêmement importantes ! Surtout ne te lances jamais dans une randonnée longue avec des chaussures neuves. C'est le meilleur moyen pour  te faire des ampoules ou une tendinite (c'est l'origine du nom de notre groupe : les Pieds Rouges). Une bonne paire de chaussures de randonnée doit avoir été progressivement proposée à tes pieds.  C'est seulement lorsque tu auras le sentiment de les "connaître" qu'il sera raisonnable de tenter de marcher plus longtemps et dans les vraies conditions de montagne : sentiers, pierriers, pentes... Mais, il est possible que tu n'arrives jamais à t'en faire des alliés et qu'elles te blessent systématiquement. Le constat est alors terrible, ces chaussures ne sont pas faites pour tes pieds ! Au contraire, si l'alchimie a lieu, tu auras sans doute le plaisir de les enfiler en ayant parfois le sentiment d'avoir des pantoufles lourdes et solides au pieds : confort et maintien parfait . D'où l'importance de bien choisir ses chaussures de randonnée... Penser que l'on sera mieux dans ses bonnes vieilles baskets de ville est une erreur : tes chevilles ne sont pas maintenue, tu risques d'en fouler une dans les sentiers glissants ou caillouteux. Donc, des chaussures de randonnée doivent être montante, ou tout du moins, suffisamment pour tenir la cheville correctement.

Pour bien les choisir, il faut avoir conscience que quatre types de facteurs rentrent en jeu : l'utilisation que tu en auras, le confort (sensation personnelle), les caractéristiques techniques et le prix. tu dois donc te poser les questions suivantes : pour quel type de randonnée vais-je utiliser ces chaussures de marche ? Quelles sont les sensations que les chaussures que j'essaie me procurent et lesquelles me paraissent confortable? Quelles sont les caractéristiques techniques de ces chaussures et lesquelles correspondent au type de randonnée que je veux réaliser?


2.1 Pour la balade du dimanche (ou pour commencer)

Il est certain que si tu projetes de ne faire que quelques balades le dimanche après-midi, s'il fait beau, et sur des G.R. accueillants, ce n'est pas la peine de tabler sur LA chaussure de randonnée de "pro" qui  te coûtera cher pour une utilisation faible. Donc, pour des "balades" courtes (3 à 4h), avec peu de dénivelé, même des chaussures de marches non montantes pourront convenir. Il nous semble que dans ce cas, l'important est de se sentir bien dans ses chaussures. Tu en trouves entre 30 et 80 euros suivant les caractéristiques techniques. Les "premiers prix "à Décathlon feront l'affaire ! On appelle cela des chaussures pour la "marche d'approche".


2.1 Pour des balades en montagne, longues ou sur plusieurs jours

Nous ne parlerons pas ici des chaussures cramponnables pour l'alpinisme. Elles sont pour notre type de marche trop lourdes et souvent trop raides. Nous nous concentrerons donc des chaussures nécessaires pour des randonnées longues de plusieurs jours avec de bons dénivelés, risque de marcher dans l'eau, sur des cailloux, avec des raquettes sur la neige, tout en portant un sac lourd ... Si tels sont tes projets tu devrais sérieusement étudier les caractéristiques des chaussures avant de les acheter. Les budgets sont très variables et les marques pléthoriques.

Une paire de chaussures mouillée le samedi pourra selon ses caractéristiques sécher en une nuit ou garder l'eau... et se durcir au froid. Quel bonheur de remettre ses chaussures humides et raides le dimanche lorsque tes pieds sont encore rougis par les efforts de la veille ! Tes pieds devront donc être bien équipés, au risque de souffrir le martyre et de t'empêcher d'apprécier la randonnée !

Mais inutile d'y mettre un prix fou. Notre principe de base est le suivant : ne pas s'équiper inutilement et aller à l'essentiel en repérant les caractéristiques incontournables tout en comparant les prix ! Nous avons donc choisi de donner NOTRE point de vu sur ce qu'une bonne paire de chaussures doit proposer. Ce n'est sans doute certainement pas LA vérité.

       2.1.2 Le Gore-Tex

Nous ne jurons que par le Gore-Tex !!! Les pores de cette membrane sont environ 20 000 fois plus petits qu'une goutte d'eau ce qui signifie que l'humidité ne peut pas s'infiltrer dans la membrane. Afin d'éviter l'inconfort engendré par la perte de chaleur par convection d'humidité ou de chaleur, la transpiration doit s'évaporer afin de ne pas rester emprisonnée à l'intérieur de vos chaussures. Qu'est-ce qui fait que les produits GORE-TEX® sont si respirants ? Une procédure révolutionnaire basée sur la science pure : Les pores de la membrane GORE-TEX® sont 700 fois PLUS GROS qu'une molécule de vapeur d'eau. Etant donné que la vapeur d'eau peut facilement passer à travers la membrane, vous vous sentez bien et au sec.
• Combinaison optimale de respirabilité et isolation
• Les pieds restent au chaud et sec, ne sont jamais moites, même dans des conditions extrêmes
• Une protection imperméable durable empêche l'humidité de s'infiltrer

       2.2.3 Le Novadry

Sinon, au pire il existe le Novadry. Un système 3 couches vous protège et vous garantit aussi un certain confort. La première couche accélère l’évacuation de la transpiration : c'est Equarea. La deuxième couche constitue un isolant thermique. La troisième couche vous protège des intempéries. Le tout permet une respirabilité de la chaussure. Nous ne disposons pas actuellement de tests comparatifs entre la membrane Gore Tex et la Novadry, malheureusement...

       2.2.3 Semelles Vibram

Les semelles Vibram® fournissent une résistance exceptionnelle à l'abrasion pour une performance optimale, confortable et qui dure. Du coup, la randonnée se fait avec plus de sécurité qu'avec une semelle classique. Si tu retournes la chaussure, il y a un logo jaune marqué "Vibram". C'est top !

       2.2.4 Conclusion

Les chaussures possédant une membrane Gore-tex nous paraissent les meilleures actuellement pour l'imperméabilité, et la rapidité d'évacuation de l'humidité vers l'extérieur. La membrane Novadry,  lui fait concurrence en offrant une gamme de produits très abordables financièrement et avec des résultats corrects. Mais le Gore Tex (avec semelle vibram) est maintenant très répandu et moins cher qu'à une époque. Tout se jouera sur la marque de la chaussure (et donc le prix qui va avec), le type de semelles, le revêtement extérieur et d'autres détails qui feront la différence comme les coutures. Encore une fois, deux type de chaussures : les lourdes assez chères et les plus légères abordables financièrement.  Après, le choix et la sensation est très personnelle.

Moi j'ai mes grosses chaussures Trezetta Gore-Tex/Vibram pour l'hiver et les week-ends mouillés (idéales pour les raquettes), et des légères (Gore-Tex  aussi) pour les beaux jours (ce sont mes pantouffles). Seules les deuxièmes ne me blessent pas les pieds sur de longues randonnées...


3. Le reste du matériel pour une balade de débutant (pas de dénivelé, pas de mauvais temps, une courte distance)

La promenade est courte, mais pense à prendre de l'eau. Même en hiver, marcher donne soif !.S'hydrater évite de prendre des tendinites et aide ton corps à fabriquer l'énergie dont il a besoin. Et puis c'est sympa de s'arrêter pour pisser face  au paysage. Une gourde légère c'est facile à trouver : un litre d'eau en plastique... Même pas besoin d'une gourde super belle qui fait pro.


Sauf si la météo est formellement au beau fixe et que tu marche sans prendre d'altitude en plein été, un K-way est un MINIMUM. Plus on monte, plus il fait frais; même l'été au soleil. Un pull est souvent le bienvenu au sommet ,ou pendant les pauses sur un col.

Marcher, c'est griller des calories. Alors il faut penser à manger des trucs que l'on voit à la télé : barres de céréales magiques... ou des choses plus intelligentes, moins chères et meilleures (on en reparlera...).

Une couverture de survie, c'est top si l'un de tes camarades se casse un truc, ou un gars que tu croises... Il y a un sens pour garder la chaleur vers toi et un autre pour se protéger des rayons lumineux c'est expliqué en général. Penser à demander au blessé son adresse pour qu'il te rembourse... On ne sait pas combien de temps tu attendras les secours... La nuit peut venir, la faicheur aussi. Pense donc au gars qui perd son sang et a froid. D'ailleurs, tu peux aller donner ton sang, la France en manque !

C'est con mais un portable éteint peut servir. Oui, si l'accident arrive les secours sont prévenus plus vite. Faire le 112 ; même si ton portable dit qu'il n'y a pas de réseau. Ton téléphone ira chercher sur tous les réseaux européens autre que le tien. Avant, tu devras l'allumer pour téléphoner, l'europe c'est bien mais elle a des limites tout de même !

Des Kleenex ou du PQ... au cas où. Sinon, des feuilles d'arbres (technique testée et approuvée par les PIEDS ROUGES).

Un topo guide où la carte du coin (au moins pour que des passants t'aident si tu n'as aucune idée de comment utiliser ce bout de papier).

Un petit sac à dos qui sera assez grand pour l'ensemble mais pas plus (prendre un sac assez confortable : surtout les brides pour les épaules).


Eric

Publié dans RANDO POUR LES NULS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chaussure montante 04/08/2013 13:54

Très sympathique ce guide d'introduction à la randonnée. J'ai une question par rapport aux chaussures : pensez-vous qu'il peut être utile de porter des chaussures montantes même pour des balades
sur terrain plat - pour se faire aux chaussures ? Et y a-t-il des arguments contre ? Merci de me répondre !

- Julien

BOODDHA 17/04/2011 15:22


} ALEXANDRE REUTLINGEN CBB BUSCH JAEGER ABB NORA ET HABIB VIRTUAL REFERENCE DESK R DAVID LANKES P 105 GRande pyramide du soleil [Texte imprimé] : origine de son architecture : architecture de
l'origine de la connaissance / Jean S. Dallière Les Aventures de Todd Marvel, détective milliardaire [Texte imprimé]
Le Rouge, Gustave (1867-1938) / Nilsson / [ca 1920]KENTRON 1 22 P 83Flagships of imperialism [Texte imprimé] : the P & O company and the politics of empire from its origins to 1867 / Freda
Harcourt
Harcourt, Freda . Auteur
Reconstruire la ville sur la ville [Texte imprimé]
ADEF / 1998 15 1 ¨P 45
Wohnungsmodernisierungen [Texte imprimé] : ein Behutsamer weg der Stadterneuerung? : empirische Fallstudie in Altbauquartieren des Nürnberger Innenstadtrandgebiets
Wiessner, Reinhard / M. Lassleben / 198714 1 2 P 113
Inflexions possibles à donner à la politique de réhabilitation des centres anciens [Texte imprimé] : document de synthèse des journées de Mur-de-Bretagne du 3 et 4 décembre 1981
France. Service technique de l'urbanisme / STU / [1982]13 1 2 P 79
Bibliothèques en chantier [Texte imprimé] : constructions, extensions, restructurations 11 2 12 1 P 75
Association des directeurs de bibliothèques et de la documentation universitaire (France). Congrès national (35 ; 2005 ; La Rochelle) / ADBU / 2006
 
Un PRI à Mende [Texte imprimé] : étude de faisabilité d'un Périmètre de Restauration Immobilière. [suivi de] La loi SRU et le développement économique : quelle prise en compte dans le PLU ?
Bañuls, Philippe / Société languedocienne de géographie / 2000 èè 13. 23 P 89
Les rapports entre l'intérêt général et les intérêts privés dans la réhabilitation immobilière [Texte imprimé]
Aonzo, Philippe / [s.n.] / 2001 14. 24 P 113
La réhabilitation immobilière à Saint-Pétersbourg [Texte imprimé] : de la gestion socialiste de l'habitat à l'émergence de l'économie de marché
Programme Rhône-Alpes de recherche en sciences humaines / DL 199525 P 89
 
Développement d'une cellule de programmation hors-ligne de robots de soudage à partir d'une librairie cao-robotique
Jadeau, Pascal / / 1995017 1 P 47
entrée dans l'entreprise du repreneur [Texte imprimé] : un processus de socialisation repreneuriale
Boussaguet, Sonia / [s. n.] / 200521 P 111
Amélioration de l'outil de suivi des contrats [Texte imprimé]
Bakis, Elisabeth (19 20 1 2 P 85
IMHOTEP [Ressource électronique] : 19 1 2 P 95un générateur automatique d'architectures pour circuits intégrés de filtrage numérique
Reyss-Brion, Jean-Frédéric / Université Grenoble 1 / 2008 èéèé
Elektromechanische Konstruktionen [Texte imprimé] : eine Sammlung von Konstruktionsbeispielen und Berechnungen von Maschinen und Apparaten für Starkstrom / zusammengestellt und erläutert von
Gisbert Kapp ; mit 25 Tafeln und 54 Textfiguren
Kapp, Gisbert . Auteur 18 1 2 P 71
Das elektrische Licht in seiner neuesten Entwickelung : mit besonderer Berücksichtigung der Pariser Elektricitätsausstellung 1881
Holthof, F. / Verlag von Wilhelm Knapp / 188217 2 P 71
EMAIL, COMPOSITE ET COCA-COLA [Texte imprimé] / OLIVIER BOULET ; SOUS LA DIRECTION DE JEAN PEROL
(19..-.... ; chirurgien-dentiste) . Auteur
PEROL, JEAN . Directeur BASKET COCA COLAChaussage et sports de piste
Surel, Marie-José / / 199VITA LATINA 170 P 75 180 P 33 180 P 17
Fiches signalétiques Oberval [Texte imprimé]
[s.n.] / [19??]-[19??] 2. 179 P 85
Coeur et vaisseaux : fiches signaletiques oberval 178 P 55
Fiches signalétiques de 25 insectes xylophages 176 P 45
Centre technique du bois et de l'ameublement (Paris, France) / C.T.B.A. / [1986?] 4.
Fiches signalétiques de 25 insectes xylophages [Texte imprimé] 176 P 45
Centre technique du bois et de l'ameublement (Paris) / Centre technique du bois et de l'ameublement / 1991 èè 5.
Exoscopie des quartz [Texte imprimé] : fiches signalétiques et interprétation des principaux caractères phénomorphiques
Le Ribault, Loïc (1947-2007) / [s.n.] / 1980 175 P6. 9
Clé pour la détermination rapide des reptiles et amp175 P 69hibiens de Corse : accompagnée de fiches signalétiques par espèce
Bodinier, Jean-Louis (1944-....) / Parc Naturel Régional de la Corse / 19XX 7. 174 P 89
Enquête nationale sur les classes de perfectionnement : N° de la classe 80 : Année scolaire 1963-1964. 1, Fiches signalétiques des élèves [Texte imprimé]
Ministère de l'Education nationale : Institut Pédagogique national (Service de la recherche pédagogique) / 1964 8. 173 P 45
La Presse dans l'Est du département de Constantine, aire d'influence de Bône, Aïn Beïda, Guelma, La Calle, Souk-Ahras, Tebessa : 1918-1962 ; répertoire des titres ; fiches signalétiques ; notices
biographiques
Montoy, Louis Pierre / [s.n.] / 1983 9. 172 P 83
[Dossiers Clouet : I] : A1 : photocopies des listes de Bouchot et de Dimier pour le Recueil des arts et métiers : concordances, A2 : fiches signalétiques donnant une description paléographique et
codicologique complète des dessins du Recueil des arts et métiers, A3 : Notes sur les filigranes du support des dessins du recueil
CNAM / 1996171 ¨P 55
CUISINIER DE ALEXANDRE CCC REUTLINGENA 141 P 21 mour de l' électricité (Ljubov'k elektriç?estvu) / Vassili Axionov ; Trad. du russe par Lily Denis
Aksenov, Vasilii Pavlovich (1932-) . Auteur
Know it all, find it fast [Texte imprimé] : an A-Z source guide for the enquiry desk 169 P 33
Duckett, Bob / 3rd ed. / Facet Pub. / 2008
Aquaculture desk reference 182 P 43
Creswell, R. LeRoy / Van Nostrand Reinhold / c1993
Dentist's desk reference [Texte imprimé] 183 184 P 91
American Dental Association / 1981-1983
Incremental motion control systems and devices [Texte imprimé] : proceedings 150 P 53
Symposium on Incremental Motion Control Systems and Devices (10 ; Chicago, Ill. ; 1981) / Incremental Motion Control Systems Society / cop. 1981
The Passing of the flagship and other stories 156 P 31
Drury, William Price / Rich & Cowan / 1933
Flagship stores [Texte imprimé] = Geschafte, Showrooms, Markenwelten : Shops, Showrooms, Brand Centers
Messedat, Jons (1965-....) / Avedition / 2007157 P 33
Résultats récents sur les sursauts Gamma : les observations réalisées par les expériences satellites LILAS et APEX
Jourdain, Elisabeth / [s.n] / [1990]154 OP 21
Der Nischendetektor : das Finden von Wachstumsmärkten in Europe / von Dr. Dr. h.c. Gunter R. K. Stahr ...
Stahr, Gunter (1942-) . Auteur155 P 17
Personenbeschreibung : Tagebuch mit Menschen 153 P 35
Troller, Georg Stefan (1921-....) / Rasch und Rohring / c1990 èè 2.
Formen der Personenbeschreibung im Roman [Texte imprimé] 152 P 49
Heuser, Magdalene (1937-....) / Vela-Rohde KG / 1970 3.
Personenbeschreibung : Tagebuch mit Menschen. Ungekürzte Ausgabe 151 P 41
Troller, Georg Stefan (1921-....) / Deutscher Taschenbuch Verl / 1993 èè 4.
Die Personenbeschreibung im höfischen Epos der mhd. Epigonenzeit : Eine Stiluntersuchung 149 P 39
Mennie, Duncan Mackenzie / Klinz / 1933 5.
Die Personenbeschreibung der humoristischen Charaktere in der erzählenden Literatur von Addison bis Dickens [Texte imprimé]
Rath, Joseph (1904-) / R. Kleinert / 1933 6. 148 P 19
Signalementslehre [Texte imprimé] : Lehrbuch der Personenbeschreibung und -feststellung für den Polizeiunterricht, den Erkennungs- und Fahndungsdienst
Schneikert, Hans / 3. erwseiterte Auflage / J. Schweizer / 1937147 P 39
Merkblatt fuer Lichtbilderabende 145 P 31
Jacoby, Adolf / / 1912 10.
Merkblatt [Texte imprimé] : Pionierdienst im Winter 144 P 21
Dünuhauft / 1941
Reisen nach und von Berlin (West) [Texte imprimé] : Merkblatt 142 P 33
5., überarb. Aufl. / Bundesmin. für Innerdt. Beziehungen / 1977
Luftschutz-Merkblatt für die Gefolgschaft von Werkluftschutzbetrieben [Texte imprimé] : Werkluftschutz Bereich Land Sachsen der Reichsgruppe Industrie
[s. n.] / [1939]146 P 37
Die Entwicklung der Bundespolizei und ihre heutige Organisation
Müller, Martin / H.R. Sauerländer / 1949 2. 143 P 23
Die Norddeutsche Bundespolizei 168 P 85
Avé-Lallemant, Friedrich Christian Benedikt / Julius Springer / 1868 èè 3.
Die Entwicklung der Bundespolizei und ihre heutige Organisation 167 P 53
Müller, Martin / Juris-Verl. / 1949
Schützen und Dienen [Texte imprimé] : Polizisten im Ruhrgebiet in Demokratie und Diktatur 1919 - 1939
Schmidt, Daniel / Klartext-Verl. / 2008166 P 43
Streifendienst und Strassenkampf : die preussische Schutzpolizei in der Weimarer Republik [Texte imprimé]
Lessmann, Peter / [s.n.] / 1989165 P 31
Verkehrssicherheit, Verkehrserziehung : Eine Literatur-zusammenstellung für Verkehrspolizei, Fahrschulen, Verkehrssicherheitsaktive und Verkehrserzieher
Knoth, Günter / (Deutscher Bünherei) / 1966164 P 17
Bundesfernstraßengesetz [Texte imprimé] : mit Autobahnmautgesetz : Kommentar / herausgegeben von Hermann Müller, Gerhard Schulz ; bearbeitet von Michael Bender, Jochen Cieslak, Theodora Hamsen...
[et al.]
Müller, Hermann . Éditeur scientifique163 P 23
KHAUFOFConstruire dans le construit [Texte imprimé] : un enjeu d'architecture 160 P 29
France. Plan Urbanisme construction architecture / Plan Urbanisme construction architectur


louisdominic 06/11/2009 05:07


Que de bons conseils que tout ce qui est dit dans cet article. Néanmoins j'ai une vision peut-être moins technique, sans pour autant remettre en cause la véracité de tout ce qui a été écrit.
Débuter en randonnée c'est plus dans la tête que dans le sac à dos que ça ce passe. L'envie de nature, de découvertes et de rencontres sont bien plus importants que le matériel transporté. Et puis
où que l'on aille, ce changer la vie, ne pas savoir de quoi sera fait demain ce n'est pas tout les jours mais ce doit-être à ça que sert la randonnée.
Alors, peut-être pour compléter, un exemple de ce qu'il ne faut pas faire. Un mauvais souvenir. Plus jamais.

Ça remonte à plus de dix ans mais c'est toujours d'actualité pour ceux qui débutent.
La première fois que j'ai emmené mon amie goûter aux joies de la randonnée on aurait dit que je faisais exprès d'accumuler les erreurs. Mon enthousiasme naturel sans doute !
Elle ne connaissait de la randonnée que les ballades de cinq heures avec le pic-nique. Et moi je l'emmène dix jours (enfin plutôt deux fois cinq) du coté de Gavarnie.
Le parcours prévu, que j'adore et que j'avais déjà parcouru quatre fois me paraissait parfait pour découvrir la randonnée : deux bivouaques au bords de lacs à 2000/2200m, deux dîners en refuge dont
l'un très fréquenté et l'autre rarement rempli de dix personnes gardien compris, un peu d'éboulis, un peu de névés, un passage à 3000, des gués en redescendant, le bonheur quoi. Et ben j'aurais pas
du !

Deuxième erreur que je prend entièrement à ma charge. Il y aurait simplement fallut que je ne cède pas ! Je possédais deux sacs à dos de 50l tout à fait en adéquation avec ce que l'on partait
faire. Heureusement que j'ai insisté trois jours avant pour que son sac soit fait (conseil précieux quand on débute) Evidemment tout ne rentrait pas. Et après trois vidages et réfections du sac
c'était toujours pareil. Comme j'en avais marre de passer ma journée à ça je suis sorti acheter un sac de 70l. Dommage.
En fait ce n'était pas qu'il y avait des choses inutiles mais une multiplication illogique de choses incontournables. Je me souviens d'une réflexion : "Puisqu'on part dix jours j'emporte dix
tee-shirt. Je n'ai pas envie de faire la lessive pendant les vacances" Bien sûr ça sous entendait dix slips, dix paires de chaussettes etc. On entend souvent ce genre de choses et il est vrai aussi
qu'au départ ça peut sembler barbare de partir dix jours avec seulement un tee-shirt de rechange dans le sac. Et pourtant ça fonctionne. C'est juste une question d'organisation.

Autre chose. Rares sont les gens qui ont envie de débuter qui possèdent des chaussures adéquates. Comme ce ne sont pas des escarpins, ce n'est ni fait pour les défilés de mode, ni les boites de
nuit (ni pour conduire, il est bon de le souligner) ne pas prendre une taille en dessous sous prétexte que ça fait des gros pieds sinon c'est la cata assurée. Evidemment cette année là j'y ai eu
droit.

Maintenant, douze ans après, on en rigole. Mais ça laisse tout de même un goût amère. Dégoût de la montagne pour l'une et certitude pour l'autre de ne pas avoir été assez ferme sur des décisions
d'avant départ. Et puis on ne fait pas ce genre de choses tous les mois et ce pour des tas de raisons, éloignement géographique, finances, disponibilité de temps alors autant que randonnée ne rime
pas avec "randoratée" pour une simple histoire de taille de chaussures ou de sac rempli d'absurdités. Reste la destination et peut-être avais-je placé la barre un peu haut pour une novice. Alors si
on débute ou si on veut faire découvrir il faut vraiment commencer par des trucs tranquilles. Il n'était pourtant pas si difficile mon itinéraire…
Toujours est-il que nous prime le train de Lourde vers Paris et qu'il me fallut 48h pour reprendre une douce conversation avec ma tendre ! Les deux fois cinq jours de randonnée s'étaient traduits
par deux jours de "no comment"


Louis 12/05/2009 08:03

Cet article est important, intéressant et même parfois marrant !
L'histoire du gars qui veut traverser la France à pieds avec une carte ça m'a tué. Réaliser un truc de cette ampleur n'est pas une chose anodine. J'ai justement ce projet et je peux assurer qu'il y a déjà deux ans que j'y travaille. Pas à temps plein évidemment ! Entre les recherches, les multiples tests (et pas seulement pour le matériel), le financement et l'entraînement tant physique que mental ça pourrait être un travail à plein temps.
Alors pour les "néorandonneurs" il faut insister sur l'importance de la préparation que ce soit pour trois jours, trois semaines ou trois mois. Prendre en compte une multitude de paramètres est essentiel. Commencer par des trucs simples que ce soit en montagne ou en plaine. Après tout une randonnée de trois semaines ce n'est rien de plus que sept randonnées de trois jours misent bout à bout. Mais si on a pas encore essayé trois jours c'est la galère assurée.
Le matériel requiert évidemment une attention toute particulière. Mais attention à ne pas se faire bluffer par des vendeurs, des magasins ou des fabricants cupides. Certains seraient capables de nous vendre la Lune pour aller randonner sur Mars !
C'est quoi l'indispensable ? Tout d'abord les seules choses que l'on doit emmener et rien de plus. De quoi avons nous besoin pour partir à pieds dans la nature ? Les chaussures c'est sûr et on peut rajouter un sac à dos. Ensuite un système de couchage, un autre de popote, des vêtements et quelques bricoles. Si déjà tout ça est en adéquation avec la randonnée prévue, la saison, la durée, la météo pour les trucs courts alors un grand pas est franchi. Ben y'a plus qu'à tester !

Le Blog des PIEDS ROUGES 14/05/2009 22:07


Merci Louis !!!

Juste pour revenir à la charge, tes textes sont toujours intéressants et je serais prêt à mettre des articles à toi sur ce blog. Cela ne peut que l'enrichir par ton expérience et ta passion pour la
montagne. N'hésite donc pas...

Eric